Breton à l’école. Les filières se portent bien

03/05/2019

Breton à l’école. Les filières se portent bien

Les écoles bilingues du pays de Lorient organisent leurs portes ouvertes du 29 mars au 3 mai (en fonction des établissements). L’occasion de se pencher sur une filière en bonne santé, avec près de 1 500 élèves dans le pays de Lorient.

De la maternelle au lycée, l’offre d’apprentissage du breton à l’école s’élargit : écoles publiques catholiques bilingues ou école Diwan (en immersion), actuellement 1 447 élèves sont scolarisés dans les filières bretonnes du pays de Lorient. « La filière s’est étoffée ces derniers temps grâce à la politique de formation menée par la Région Bretagne », souligne Ronan Postic, représentant de l’Office public de langue bretonne. « La convention de 2015, signée avec la région, permet de consacrer des postes à la filière bretonne. L’offre répond à la demande ».

Dans le pays de Lorient, cette demande est constante et progresse tous les ans. « Il y a jusqu’à 31 enfants de même niveau dans une classe à Guidel. À Lanester, une classe par niveau d’école primaire Div Yeazh », ajoute Morgan Le Barzic, d’Emglev Bro an Oriant, la structure qui fédère 63 associations de culture bretonne dont les associations de parents d’élèves.

Le mois de la langue bretonne

« Des nouveaux projets d’école à Lanvaudan et Locmiquélic (public), Hennebont (privé), la poursuite de la filière au collège Paul-Langevin (Hennebont)… et l’ouverture d’un second lycée à Vannes en septembre », énumère Valérie Le Gal, directrice de l’école Diwan de Lorient (92 élèves), « une école « école gratuite et laïque », comme elle tient à le préciser. Un enseignement qui s’accompagne d’actions menées par Emglev Bro an Oriant et les parents d’élèves : spectacles, cinéma et autre évènements en breton. Mars est le mois de la langue bretonne : l’occasion aussi pour les parents des filières de se mettre à l’apprentissage de la langue. Des formations telles que « Parler breton dans neuf mois » (mais aussi des cours du soir, des stages, etc...) sont mises en place en septembre dans six villes de Bretagne dont Hennebont.

Article extrait du Télégramme, disponible en suivant ce lien

Légende de la photo : Office de la langue bretonne, Emglev Bro an Oriant, Div Yezh (public), Dihun (privé) et Diwan (immersion) : les acteurs de l’enseignement du breton au pays de Lorient.