CONCARNEAU - Une rentrée « dans un contexte particulier »

01/09/2020

CONCARNEAU - Une rentrée « dans un contexte particulier »

Photo : Dans sa classe, seul Jean Nicolas, l’enseignant, porte le masque. (Le Télégramme/Pauline Le Morlec)

 

Les élèves de l’école privée Notre-Dame du Sacré-Cœur ont fait leur rentrée mardi. Heureux de se revoir après les vacances, les enfants ont retrouvé leurs enseignants masqués, pour répondre au protocole sanitaire.

 

Karine Galbrun, la directrice de l’école, accueille tout le monde dans la grande cour de l’école pour son discours. « Cette rentrée commence dans un contexte particulier. Déjà, parce que vous êtes tous masqués », introduit-elle. « On va essayer de rendre l’année la plus normale possible en respectant le protocole sanitaire et en espérant que ça ne se durcisse pas avec le temps ».

Lavage des mains régulier

Les élèves de CE2-CM1-CM2 de la classe bilingue français-breton de Jean Nicolas le suivent. Ils s’installent côte à côte, la distance d’un mètre n’étant plus obligatoire. Le gel hydroalcoolique est posé sur le bureau de l’enseignant. Première consigne du jour : ils doivent tous aller se laver les mains aux lavabos. « Ce sera comme ça tous les matins », leur explique-t-il. Il est masqué face eux. « Ça fait bizarre hein ? » Tous les matins, comme avant, ils auront le droit à une dictée. « Oh non », s’exclame un élève, pas très adepte du célèbre exercice d’orthographe.

Le maître d’école a 24 élèves dans sa classe cette année. « Le plus gros effectif depuis que j’enseigne en bilingue », souligne-t-il. Durant la matinée il leur a principalement parlé en français, mais les bonnes habitudes étaient encore là. « Visiblement, ils n’ont pas perdu, confirme Jean Nicolas. Certains, spontanément, ont fait la phrase en breton pour se présenter ».

 

Article extrait du Télégramme, disponible en suivant ce lien

Établissement(s) lié(s) :

Plus d'infos sur Ecole Notre Dame du Sacré Coeur