PLABENNEC - Déjà 30 ans pour la filière bilingue de Sainte-Anne

26/05/2022

PLABENNEC - Déjà 30 ans pour la filière bilingue de Sainte-Anne

Cela fait trente ans que l’enseignement du breton a débuté à l’école Sainte-Anne de Plabennec. Parents, enseignants… Ils témoignent.

« La première année, en 1991, j’avais 18 élèves de la maternelle au CM2, se souvient Yvette Appéré, la première institutrice en classe bilingue de l’école Sainte-Anne. C’est Anna-Vari Arzur qui, à l’époque, nous a poussées à nous convertir au bilingue. »

Depuis, que de chemin parcouru ! L’école Sainte-Anne compte actuellement 120 élèves et cinq classes en enseignement bilingue.

« Connaître leurs racines »

Les parents, très impliqués dans cette filière, avaient organisé une après-midi de fête à l’occasion des 30 ans. « C’est une chance pour nos enfants, explique Christophe le Roy, le président de Divaskell Plabenneg​. Nos enfants peuvent ainsi apprivoiser le patrimoine et connaître leurs racines car il est important qu’ils sachent d’où ils viennent. C’est un plus pour apprendre les autres langues. » Quant à Rachel, parent d’élève aussi, ce qu’elle apprécie dans le bilinguisme français – breton c’est l’ouverture d’esprit.  Les enfants sont en petits groupes et très bien accompagnés en classe. Ils font des sorties pour apprendre la nature. 

Patrick Lamour, le directeur diocésain de l’enseignement catholique, a voulu par sa présence montrer tout l’intérêt de l’institution pour la filière bilingue. « Actuellement, nous avons, dans le Finistère, 28 filières bilingues. L’an prochain, nous prévoyons une ouverture de classe à Saint-Évarzec et une classe de seconde bilingue à la Croix-Rouge. Ainsi, deux lycées du Finistère, à Lesneven et Brest, accueilleront les élèves dans un environnement bretonnant. »

Rajoutant : « Nous nous heurtons à de nombreux départs en retraite cette année, mais dix postes sont ouverts au concours des classes bilingues. Les choix se diversifient en collège mais à Plabennec, 90 % des élèves de sixième choisissent le breton. Nous voulons consolider les pôles bilingues école – collège. À Plabennec, c’est une réussite. »

Quant à Marie-Annick Créac’hcadec, la maire de Plabennec, elle insiste sur l’ouverture d’esprit car  les racines sont la priorité ». Le président de Divaskell Breizh, Oliver Paumard, se réjouissait de voir le nombre de petits bretonnants augmenter.  Nous avons 4 000 élèves actuellement et, l’an prochain, une antenne s’ouvrira à Nantes. 

​Pierre Mazé, le directeur de Sainte-Anne, espère que cet engouement pour le breton continuera dans les années à venir. Les enfants ont chanté des chants en breton et ils ont été fort applaudis tandis que les parents préparaient des crêpes pour le repas, avant bien entendu le fest-noz.

Photo : Olivier Paumard, Laure le Maréchal, de Divaskell Breizh, Patrick Lamour, directeur diocésain, Marie-Annick Créac’hcadec, maire, Pierre Mazé, directeur et Christophe Le Roy, président des parents d’élèves bilingues.(Photo : Ouest-France)

Extrait de l'article Ouest-France, disponible via ce lien !

Établissement(s) lié(s) :

Plus d'infos sur Collège Saint Joseph
Plus d'infos sur Ecole Sainte Anne