Une appli pour apprendre à compter en breton

23/03/2020

Une appli pour apprendre à compter en breton

Photo DR/Christophe Marchal

Kontañ e brezhoneg, c'est l'appli ludique et gratuite que vient de lancer un parent d’élève de Bruz (Ille-et-Vilaine), pour apprendre à compter en breton tout en s’amusant sur son smartphone. "Un, daou, tri… kit !" ("Un, deux, trois… partez !").

Décidément, entre la langue bretonne et le monde numérique, le courant passe plutôt bien. Deux mois après le lancement par un Costarmoricain de l’appli mobile Kwizh brezhoneg, proposant d’apprendre 2 600 mots en breton, un parent d’élève de Bruz (Ille-et-Vilaine), près de Rennes, vient de lancer l’appli Kontañ e brezhoneg, pour apprendre à compter comme en Basse-Bretagne.

À l’écrit et à l’oral

« Je parle très mal breton mais mes trois enfants sont en classe bilingue français-breton, c’est ce qui m’a donné l’idée de créer l’appli Kontañ e brezhoneg, qui veut dire "Compter en breton". Les traductions ont été assurées par le prof de mes enfants, Erwann Prigent, originaire de Lanvéoc (Finistère), en poste à l’école primaire Jacques-Prévert, à Bruz », explique Christophe Marchal, 47 ans, originaire du Mans, dans la Sarthe, et Breton d’adoption depuis les années 1990.

Apprendre, jouer, s'évaluer

 

Développeur de sites web indépendant, le quadragénaire a profité de l’occasion pour étoffer ses compétences, en s’essayant à ce nouveau terrain de jeu que sont les applications mobiles pour smartphones Androïd. « C’est une appli gratuite et sans publicité, pour s’initier aux chiffres et au calcul en breton, à l’écrit comme à l’oral. Deux jeunes ont prêté leur voix, pour la réalisation de Kontañ e brezhoneg : mon fils aîné, Joachim, 14 ans, qui poursuit son cursus bilingue au collège rennais Anne-de-Bretagne, et Tinaig, la fille du prof et traducteur Erwann Prigent », précise le créateur et développeur de l’appli.

Photo de l'application

Joachim, 14 ans, a prêté sa voix pour la réalisation de l’appli en breton Kontañ e brezhoneg, créée par son père (Photo DR/Christophe Marchal)

Accessible aux débutants de tous âges, « même si l’univers graphique est plutôt à destination des enfants », Kontañ e brezhoneg se compose de trois parties, à paramétrer en fonction du niveau de difficulté souhaité : « La première partie - Deskiñ (apprendre) - permet de se familiariser avec les nombres, avec textes et son. La deuxième partie - C’hoari (jouer) - comporte quatre petits jeux pour associer le mot breton et le chiffre correspondant, avec également un peu de calcul mental. La troisième partie - Arnodenniñ (s’évaluer) - propose des petites épreuves pour vérifier que le joueur arrive à traduire chiffres arabes en mots bretons, et inversement », présente Christophe Marchal.

Téléchargée une vingtaine de fois depuis son lancement sur la plateforme PlayStore, le dimanche 8 mars, la première version de Kontañ e brezhoneg devrait bientôt être étoffée d’une deuxième mouture, en breton vannetais, également écrite et orale.

À lire aussi sur le sujet L’appli en breton Kwizh Brezhoneg en version orale

Article extrait du Télégramme, disponible en suivant ce lien